Ivann Cruz

Prochaines dates

  • samedi 7 octobre à 17h30
    Le Petit Faucheux, Tours (37)

    Petits Plaisirs Solitaires : C. Bergerault / Y. Oshima / I. Cruz / F. Fourneyron / D. Lazro / Y. Joussein / V. Courtois / S. Domancich Pour cette soirée, le Petit faucheux invite sur scène huit musiciens phares de la scène hexagonale. Huit artistes singuliers se mettent à nu dans la forme de concert certainement la plus intime et fragile, mais également la plus touchante qu’il soit : le solo. Tarifs : 16€ / 12€ / 8€

    Sur le Web

  • vendredi 13 octobre
    Gare numérique, Jeumont (59)

    Place de la Gare
    Gratuit
    Horaire à venir


    Ce concert est une action de diffusion musicale à des fins éducatives et territoriales menée par le Collectif Muzzix, dans le cadre du Contrat Local d’Education Artistique de la Communauté d’agglomération Maubeuge-Val de Sambre soutenu par la DRAC Hauts-de-France.


Ivann Cruz (guitare électrique) joue en solo en choisissant l’improvisation comme point de départ à ses performances. Dans ses improvisations il prend plaisir à mixer librement des langages variés (jazz, rock, noise, minimalisme, musiques électroniques, pop...) tout en privilégiant un travail sur le timbre et l’espace sonore.
Il cherche à développer des jeux de perspectives entre des gestes instrumentaux plus ou moins contrôlés tout en gardant la maîtrise d’une construction formelle avec un goût assumé pour la rupture. Pour cela, il développe à la guitare électrique une technique de jeu, où les pieds manipulant un dispositif de pédales d’effets deviennent indissociables des mains et lui permettent d’agir en temps réel sur la matière sonore.

« Il s’agit d’être attentif lorsqu’on pénètre dans les Lignes de Fuite d’Ivann Cruz, concentré comme il se doit dans n’importe quel univers dominé par les signes, si contradictoires soient-ils, aussi sibyllin que soit le message. L’orée dense que constitue « L’obscur aliment des signes » multiplie les écholalies inquiétantes qui paraissent danser sur les flammes de leur propre autodafé. Le guitariste qui remplace numériquement Olivier Benoit dans le Circum Grand Orchestra et anime TOC nous plonge dans un solo déconstruit où son instrument semble parfois asservi au pouvoir des sons et à la force des mots, même altérés (« Quantophrénie »).

Lignes de Fuite est une performance soliste. Comment définir autrement un exercice si intime ? Mais c’est un solo augmenté, puisque le batteur Peter Orins rejoint son compagnon de TOC sur deux morceaux et que les électroacousticiens Olivier Lautem et Loïc Reboursière se chargent des chapelets de voix intérieures qui font songer à des bouffées schizophrènes. Le travail de façonnage d’un son à la tension palpable, tel « Etat d’Urgence », est pernicieux et obsessionnel. Cela n’empêche pas le guitariste d’y trouver une sorte d’exutoire cruel et émouvant, à l’image de toutes les mises à nu.

Au jeu des comparaisons, on pourrait dire que Lignes de Fuite est le Serendipity de Cruz. Certes, rapprocher, c’est enfermer. Ce n’est pas le résultat qui compte ; il est nécessairement très différent. La démarche est néanmoins la même, radicale et pesée avec beaucoup de minutie. Pour les deux membres successifs du collectif Muzzix, il convient d’aider la guitare à sortir de sa psyché jazz/blues/rock pour en faire une ressource abstraite, sensible et largement vivante. On retrouvera également ce paradigme dans l’Empty Orchestra de Peter Orins. Benoit actait la transformation par des convulsions nerveuses entrecoupées de rares instants ataraxiques ; Cruz est plus avare de gestes, cherche davantage l’espace et la disparition progressive du son coutumier des cordes. Une aphasie de timbres, qui met en perspective un propos aride et singulier. »
Franpi Barriaux, Citizen Jazz // Publié le 3 septembre 2017

Biographie
Alors qu’il poursuit l’étude de la guitare classique, en 1990, Ivann Cruz commence à explorer les possibilités de la guitare électrique et des pédales de traitement du son en improvisant.

Après quelques échappées du côté du jazz, du rock et autres musiques dites "actuelles" il revient en 1997 à une approche plus expérimentale de l’instrument en suivant les ateliers d’improvisation dirigés par Fred Van Hove. Il participe alors à plusieurs projets orientés vers l’improvisation libre avec des musiciens du CRIME (Transzoïd, Dialecte, Electric Cue...). Il cherche à inventer des gestes instrumentaux en détournant (comme d’autres avant lui) des objets du quotidien sur les micros et les cordes. Il va alors développer une technique de jeu où les pieds manipulant des pédales d’effets deviennent indissociables des mains et lui permettent d’agir sur la matière sonore.

Dès 2001, il aborde un travail de composition pour la guitare électrique sous forme de pièces mixtes ("Atl Tlachinolli " (2001) pour guitare électrique et électronique en quadriphonie, "La mémoire suspendue " (2005) pour guitare électrique, 3 amplificateurs, électronique et tourne disque...) ou purement instrumentales ("5 miniatures" (2004), "Hommage à l’ombre de J-H" (2008)...). Dans ce travail de composition, il cherche toujours à mixer éléments écrits et parties improvisées.

Depuis 2006, il joue en solo en choisissant l’improvisation comme point de départ à ses performances. Il improvise une musique où se rencontrent des langages hétérogènes, populaires ou savants, comme le jazz, le rock, les musiques électroniques ou la pop music.


Album Lignes de fuite - 2017 - Label Circum Disc / Hélix


Ivann Cruz

Muzzix est un collectif d’une trentaine de musiciens basé à Lille. L’univers musical va du jazz contemporain à la musique expérimentale et improvisée, sous des formes très variées, du solo aux grands orchestres, du concert à l’installation sonore ou la performance.
en savoir plus

s'inscrire à
la newsletter

Association Muzzix
51 rue Marcel Hénaux
59000 Lille
Tel : 33 (0)9 50 91 01 72

Siret 488 261 355 00017
APE 9001Z
Licences n°2-1062227
et 3-1062228

Contact